Retour à la rubrique Pologne
Casque Wz 50 OC

Fiche

Preview

Historique

A la veille de la seconde guerre mondiale, la Pologne possède une armée conséquente dont l'équipement est largement dépassé pour l'époque. Sujette à des tensions avec l'Allemagne en raison de l'attribution du couloir de Dantzig à la suite du traité de Versailles, permettant à cette dernière d'avoir un accès à la mer, la Pologne fut le premier pays à être envahi par l'Allemagne par déclaration de guerre, plongeant le monde dans un conflit mondial qui allait durer presque six ans.
Du fait du pacte de non-agression germano-soviétique, l'URSS entra aussi en guerre peu après l'attaque allemande, la Pologne, se retrouvant vaincu en moins d'un mois, allait être occupé durant toute la durée de la guerre par l'Allemagne qui déclara la guerre à son tour à l'URSS en juin 1941.
Au printemps 1945, la Pologne fut libérée par son ancien envahisseur qu'est l'URSS, et de ce fait un gouvernement communiste fut rapidement mis en place, comme dans tous les pays libérés par la Russie soviétique.
La Pologne étant un des pays les plus meurtris par la guerre, avec un total d'environ 4 520 000 mort dont 320 000 militaires, la reconstruction s'annonça très difficile et la recréation de l'armée s'amorça lentement.
L'armée fut donc équipée dans un premier temps des stocks de l'ancienne armée polonaise complétés par du matériel soviétique. Le Wz 31, ancien casque réglementaire de l'armée polonaise, reprit donc du service et fut de nouveau fabriqué dans les années d'après guerre.
Fière de sa nouvelle armée populaire (LWP : "Ludowe Wojsko Polskie"), la Pologne décida de l'équiper d'un nouveau casque. étant donné que le gouvernement passa très vite aux mains des communistes, et que de ce fait l'armée fut encadrée par les soviétiques depuis l'instauration du rideau de fer, le nouveau casque de l'armée polonaise devait respecter une ligne propre aux pays du bloc de l'Est.
C'est ainsi que le projet d'un nouveau casque se basa sur le casque réglementaire de l'armée russe : le casque Ssh 40 et c'est ainsi que naquit le casque Wz 50, nommé ainsi en rapport avec son année d'adoption.
Le casque Wz 50 garde, malgré tout, une ligne propre au pays, ayant une forme hybride entre le Wz 31 et le Ssh 40 russe, la forme respectant le standard adopté par les pays du futur pacte de Varsovie instauré en 1955.
Déjà à la veille de la seconde guerre mondiale, la Pologne institua une organisation de défense civile dans le but d'aider la population en cas de catastrophe ou de conflit majeur. L'occupation du pays par l'Allemagne mis de coté cette organisation, et au lendemain de la guerre, le pays englobé dans le bloc de l'Est est plongé dans la guerre froide. Durant ce conflit où règne une tension géopolitique entre les blocs Est et Ouest et la hantise d'une guerre atomique, la Pologne met en place différents organismes de défense civile dans le but de se protéger de catastrophes majeures.

Symbole international de la protection civile.
Symbole international de la protection civile.

Ces différentes organisations, dont la structure est très proche de l'armée, sont dotées de casques multiples, en usage ou déclassés des forces armées polonaises.
On compte parmi ces organisations la "Powszechna Samoobrona" (auto-défense générale), ancêtre de la protection civile polonaise. La protection civile ("Obrona Cywilna"), organisme international, est créée en 1973 en Pologne. Cet organisme se dote comme l'organisation "Powszechna Samoobrona" (PS) de casque de l'armée afin de protéger ses membres. Ainsi, le casque principalement utilisé par l'organisme OC est le casque Wz 50 à l'instar de la PS. Contrairement à l'organisation PS, la protection civile adapte le casque Wz 50 afin de le différencier du modèle utilisé par l'armée par la pose d'un imposant cimier. De plus, le casque Wz 50 adapté pour l'OC est équipé d'une coiffe et d'une jugulaire différentes.
La protection civile se dote par la suite des différents casques utilisés par l'armée polonaise, comme les casques Wz 64, 67, 70 et 75.

Casque Wz 50 de l'armée.
Casque Wz 50 de l'armée.
Casque Wz 50 OC.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Cimier soudé.
Cimier soudé.

Le casque polonais Wz 50 possède une forme hybride entre l'ancien casque de l'armée polonaise : le Wz 31 et le casque russe de l'époque : le Ssh 40.
La coque du Wz 50 possède donc une forme très proche des différents casques adoptés par l'ensemble des pays membres du pacte de Varsovie, la principale différence étant une base plus plane héritée du casque Wz 31.
La coque est fabriquée en un seul bloc par emboutissage progressif d'une feuille d'acier. La bordure du casque n'est pas retournée mais simplement évasée vers l'extérieur comme l'ensemble des casques adoptés par les pays du bloc de l'Est.
La bombe est soumise à différents contrôles lors du processus de fabrication, et tout défaut d'emboutissage de celle-ci entraine une mise à l'écart du casque qui ne sera pas accepté par l'armée. Toutefois, lorsque les défauts ne sont pas trop proéminents, la bombe est affectée à la fabrication des casques destinés à la défense civile polonaise. C'est pour cette raison, que l'on peut trouver des casques Wz 50 OC, muni de trois rivets hauts supplémentaires, servant au maintien de la coiffe du modèle destiné à l'armée. Pour ce cas, les trois trous destinés à maintenir une coiffe militaire sont obturés à l'aide de rivets mécaniques.
La plupart des casques Wz 50 possèdent de léger défaut d'emboutissage, comme des bords légèrement gondolés.
Les casques destinés à la défense passive sont percés de trois trous pratiqués sur la ligne médiane horizontale du casque. Ces trous permettent la mise en place d'agrafes de maintien du cerclage de coiffe, qui sont chacune maintenues à l'aide d'un petit rivet mécanique.
Un haut cimier est appliqué au sommet du casque afin de différencier les casques destinés à la défense civile des casques de l'armée. Ce cimier est maintenu à la bombe par 10 points de soudure électrique (4 de chaque coté et un à chaque extrémité). Le cimier possède un petit trou effectué en bas de celui-ci. La bombe est par ailleurs percée à proximité du trou du cimier, sans doute dans le but d'évacuer l'humidité pouvant être présente entre le cimier et la bombe.
A noter que le cimier n'est pas systématiquement appliqué aux casques fournis à la défense civile et que celui-ci est bien souvent mal centré.
Un trou est pratiqué de chaque coté du casque pour la mise en place des anneaux de jugulaire qui sont appliqués après mise en peinture de l'intérieur de la bombe.
Le casque est peint de couleur variant du gris/vert légèrement bleutée au gris de manière satinée. La bombe est peinte avant mise en place des passants de jugulaire, l'extérieur est ensuite mis en couleur.

A l'instar des casques de la "Powszechna Samoobrona", les casques Wz 50 furent aussi orné d'insignes appliqués au pochoir à l'avant du casque ou sur le coté, comme l'aigle polonais ou les lettres OC de l'organisme.

Coque de Wz 50 reconditionnée.
Coque de Wz 50 reconditionnée.
Vue de coté.
Vue de coté.

La coiffe :

Intérieur bombe.
Intérieur de la bombe.
Agrafe de fixation.
Agrafe de fixation.
Vue de face.
Vue de face.
Coiffe - vue de biais.
Coiffe - vue de biais.
Coiffe - vue de dessus.
Coiffe - vue de dessus.
Coiffe - vue arrière.
Coiffe - vue arrière.
Anneau de fixation, fixation patte de coiffe.
Anneau de fixation, fixation patte de coiffe.
Patte de coiffe.
Patte de coiffe.
Renfort par couture.
Renfort par couture.
Compartiment de rembourrage - toile bleue.
Compartiment de rembourrage - toile bleue.
Compartiment de rembourrage - toile beige.
Compartiment de rembourrage - toile beige.
Coussinet de rembourrage bourré de crin de cheval.
Coussinet de rembourrage bourré de crin de cheval.
Tranche.
Tranche.
Fixation bande de cuir.
Fixation bande de cuir.
Fond de coiffe constitué d'une bande de cuir.
Fond de coiffe constitué d'une bande de cuir.
Maintien cerclage.
Maintien cerclage.
Anneau de fixation d'un bavolet de protection.
Anneau de fixation d'un bavolet de protection.
Coiffe.
Coiffe.

La coiffe est très proche de celle employée dans le casque Wz 31 équipant les troupes polonaises à la veille de la seconde guerre mondiale.
Elle est constituée de trois pattes fabriquées en épaisse toile cirée de couleur noire. La base de chacune des pattes est scindée en deux parties (ces deux pattes ainsi formées peuvent être renforcées d'une couture en zig-zag). Chacune d'elle est percée d'un trou renforcé d'un œillet métallique pour le passage du lacet de réglage en profondeur de la coiffe.
Les cotés de chaque patte sont repliés sur eux mêmes et maintenus à l'aide d'une ligne de couture formant un U avec l'autre coté de l'élément de coiffe. Cette ligne de couture maintient un compartiment en toile de coton, généralement de couleur bleue ou beige.
Ce compartiment est destiné au rembourrage de la coiffe à l'aide d'un coussinet en toile de forme rectangulaire, rempli de crin de cheval dont le rembourrage est maintenu par deux traits de couture parallèle oblique.
Chaque coussinet de rembourrage est maintenu dans son compartiment à l'aide d'un lacet plat cousu au centre du sac en toile.
Les trois pattes de coiffe sont maintenues à un cerclage, dont la base de chacune d'elle est coincée dans la pliure d'une des longueurs du cerclage, pliée sur toute la circonférence de celui-ci. Le coté plié du cerclage se retrouve coincé contre la paroi du casque après mise en place, les deux s'adaptant parfaitement l'un dans l'autre. La coiffe semble avoir été fabriquée en taille unique, le casque Wz 50 ayant été fabriqué en une seule taille. A noter la présence sur la partie arrière du cerclage de deux petits anneaux fabriqués à l'aide d'un fil métallique, chacun deux pris dans la pliure du cerclage au niveau des extrémités des pattes de coiffe arrière. Ces deux anneaux sont sans doute destinés à maintenir un bavolet de protection pour la nuque.
Un arceau de cuir est riveté au cerclage de chaque coté de la coiffe, dont la longueur n'est pas suffisante pour épouser le fond du casque, permet de mettre en place une profondeur maximum pour la coiffe, éviter ainsi au crâne de rentrer en contact avec la coque en cas de choc violent, le casque Wz 50 OC ayant pour principale vocation de parer les chocs.
La coiffe est maintenue dans la bombe par trois agrafes métalliques rivetées aux trois tiers du casque, chacune d'elle repliée sur le cerclage métallique.

La jugulaire :

Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Vue de biais.
Vue de biais.
Fixation jugulaire.
Fixation jugulaire.
Boucle de fermeture - recto/verso.
Boucle de fermeture - recto/verso.
Jugulaire - boucle à ardillon de fermeture.
Jugulaire - boucle à ardillon de fermeture.

Jugulaire - partie longue.
Jugulaire - partie longue.

La jugulaire, constituée de deux parties, est fabriquée avec deux bandes de cuir épais de 2 millimètres de couleur fauve, d'une largeur de 1,8 centimètre. La partie la plus courte, de 20 centimètres de long, comporte 7 trous pour la fixation par boucle à ardillon, présente sur la partie la plus longue de 29 centimètres. Cette partie comporte un anneau en cuir fixé au niveau de la boucle à ardillon, permettant de retenir l'excédent de jugulaire. La boucle à ardillon, doublée d'une pièce de cuir de forme trapézoïdale est maintenue à l'aide d'un rivet. La jugulaire est fixée aux passants de jugulaire à l'aide de deux rivets. Les passants de jugulaires, de forme rectangulaires aux angles arrondis, sont fixés à la bombe à l'aide d'une enchapure métallique pliée à la base de chaque anneau de maintien, faisant ainsi office de charnière. Les passants sont mis en place à l'aide d'un rivet mécanique chacun.