L'équipe

Claude SORGIUS

Claude SORGIUS

Rédacteur

est tombé dans la marmite de la collection de militaria quand il était petit. Ses ancêtres ont été de toutes les batailles ayant secoué l'Europe depuis des siècles. Particularité alsacienne, ils ont chargé avec les cuirassiers Français à Reichshoffen, combattu du côté Allemand sur le front de l'Est ou sur le Hartmannswillerkopf en 1914-18, défendu la ligne Maginot ou les plages de Zuidcoote en 1940, pour finir en "Malgré nous" sur le front de l'Est, déserteurs de la Wehrmacht puis prisonniers des américains. Le souvenir de tous ces hommes s'est maintenu dans sa famille au travers de nombreuses reliques.
Pendant l'hiver 1944-45, la ferme familiale héberge un PC de secteur US et l'endroit restera littéralement jonché de matériel, jusqu'à la fin des années 60. Impossible de trouver un point de vue, une pièce ou une étagère qui ne contienne au moins un objet militaire. Dans cet environnement favorable, une simple coque de M-1, suspendue au-dessus de l'entrée du logis en guise de pot de fleurs, déclenche sa passion pour les casques. Comme tous les enfants, il joue avec tous ces objets, occasionnant, au passage, sur certains, des dégradations irrémédiables, jusqu'à ce qu'il prenne conscience de ce qu'ils représentent. Il entame alors une fouille systématique de l'espace familial, du village et des environs. Cette période restera pour lui synonyme du bonheur absolu du collectionneur : découvrir et ramasser tous ces objets, qui, à cette époque, n'intéressaient pas grand monde dans nos campagnes.
Il termine ses études en informatique en 1984. Titulaire d'une formation prémilitaire, PMT et PMS, il devance l'appel et intègre directement l'école d'application du Train à Tours et termine son temps comme Aspirant au 601éme régiment de circulation routière (Achern RFA).
En 1986 il entre dans la vie active, sa collection est soigneusement rangée pour une vingtaine d'années, dans un grenier sans aucun nouvel apport, autre que des livres d'histoire et des maquettes de chars.
Parallèlement, il mène une activité d'officier de réserve, successivement : au 680ème RCR à Achern, au 622ème RCR à épinal, au 4ème GEH à Metz (où il commandera l'escadron de circulation), au 516ème RT à Toul BOI du DETCOM puis cellule de conduite de l'EMT2 du régiment. Il se verra remettre l'ONM à titre militaire en 2012.
En 2003, au hasard d'un vide grenier, l'achat d'un casque NVA suffit à réveiller le démon de la collection. Les objets sont ressortis de leur grenier, inventoriés, remis en état et exposés, ce qui prendra trois ans. Les méthodes d'acquisition de nouvelles pièces datant des années 1970/80 sont maintenant dépassées. Il faut dorénavant se lancer dans l'Internet, remettre son échelle des valeurs à jour, comprendre et intégrer que de nombreux faux sont proposés. Aussi faut-il être parfaitement documenté, et pouvoir communiquer avec la communauté des collectionneurs.
Ce sera d'abord la rencontre avec Renaud MANSUY, sa patience, ses précieux conseils, sa grande connaissance du monde de la collection et le partage sans rétention de ses immenses connaissances. En constante recherche d'informations, il tombe sur l'incontournable site de Joseba REVUELTA, puis découvre en 2007 le site World War Helmets et surtout son forum qui lui permet enfin de rejoindre une communauté, de poser des questions, d'obtenir des réponses ainsi que de partager ses propres connaissances. Très rapidement il sympathise avec Xavier MADIOT, La première fiche, le casque Français Mle 51 TTA, sera l'occasion de faire la connaissance de Pierre DE HOVRE ainsi que d'Alexandre DEMANGE. Mais sa principale participation rédactionnelle restera la rubrique "Suisse", travaillée avec l'incontournable Jean-Paul SOULIER.
Estimant que les objets qu'il collectionne, appartiennent au patrimoine historique, il se considère en être le dépositaire temporaire plus que le propriétaire. Aussi fournit-il gracieusement des photos depuis plus de dix ans à tous ceux qui le sollicitent. Après avoir progressé avec toute la communauté WWH, il est loin de se considérer comme un spécialiste du casque. Mais il pense que le peu qu'il sait, doit être formalisé et augmenté à chaque occasion pour la postérité.

Pierre DE HOVRE

Pierre DE HOVRE

Rédacteur

est né en Algérie pendant la 2ème guerre mondiale. Il y grandit à une époque où la plupart des hommes ont participé ou participent encore à un des conflits de la 1ère moitié du 20ème siècle.
Son père a été pilote aviateur pendant la Grande guerre, son grand-père était un ancien légionnaire Belge, naturalisé Français "par le sang versé". Nombreux sont les membres de sa famille ayant combattu dans les rangs de l'armée d'Afrique ou de la Coloniale.
Il vit la guerre d'Algérie de l'intérieur et rentré en France, il fait son service militaire au prestigieux 21ème RIMa (ancien 21ème RIC).
Tout cela lui a donné le goût de la chose militaire, mais pourtant son premier hobby est, au début des années 50, une nouveauté arrivée des états-Unis : le modèle réduit d'avion en polystyrène. Quelques 30 ans et plusieurs centaines de maquettes plus tard, il l'abandonnera pour se consacrer à la collection de militaria en général et de casques en particulier. L'explosion des vide-greniers et autres brocantes, lui permet de grossir le modeste ensemble de souvenirs militaires récoltés au gré des circonstances.
Avec le début du siècle arrive l'âge de la retraite. Le développement d'Internet lui permet de correspondre régulièrement avec des spécialistes du casque : Alexandre DEMANGE, Sébastien GREFFE et enfin Claude SORGIUS. Sous l'impulsion de ce dernier, il rejoint en 2008 l'équipe World War Helmets pour rédiger les fiches sur le casque français Mle 51 TTA et ses dérivés. Les fiches s'enchainent ensuite et il abandonne peu à peu la collection pour se consacrer exclusivement à l'écriture.

Xavier MADIOT

Xavier MADIOT

Fondateur, webmaster, rédacteur

est un passionné d'Histoire moderne et de géopolitique depuis le plus jeune âge, baigné dans les récits des conflits du 20ème siècle par un père ayant vécu l'occupation de la seconde guerre mondiale et le conflit d'Algérie.
Les casques militaires sont au départ un feu d'enfant dans les bois avec ses frères et lorsqu'il imagine les péripéties des soldats des différents conflits du 20ème siècle en parcourant les vestiges du mur de l'Atlantique au grès de différentes promenades, il nourrit une véritable passion de l'histoire militaire.
De simples jouets, les quelques casques deviennent avec la maturité un trésor historique : l'arrivé d'Internet au foyer familial permet de découvrir différents moyens d'acquisition de casques modernes et aussi différentes références web comme le formidable travail de Joseba REVUELTA et les différentes sources bibliographiques comme les livres "Les casques de combat du monde entier de 1915 à nos jours" de Jean-Gabriel DAGNAS, Yves PLASSERAUD et Jean-Paul STRUYE.
Les sources sont nombreuses, mais il reste encore beaucoup à faire en matière de "casquologie", d'autant qu'il n'existe aucune structure physique ou virtuelle dédiée au casque militaire : Il profite de ses études en sciences de l'Information pour lancer en 2005 le site Internet World War Helmets, liant expérience professionnelle et loisir personnel. Le principal but était de créer un support permettant à tout collectionneurs de casques de combat de partager leur passion sur une plateforme à l'image d'une encyclopédie spécialisée. Cette idée a avant tout émergée d'une volonté de ne pas vivre notre passion de manière isolée, Internet permettant de rassembler une communauté forte de passionnés, qu'ils soient grands ou petits, pour centraliser des informations sur le vaste sujet qu'est le casque militaire et ainsi offrir à tout public une source unique sur les casques du monde entier.
Rejoint depuis par plusieurs passionnés, rédacteurs émérites ayant le souci du détail, il occupe essentiellement le rôle de webmaster pour tout ce qui concerne le développement du site, les sauvegardes régulières des données, et mise à jour technique. Avec bien entendu la rédaction de fiches techniques, sans préférence particulière sur la période et la nationalité mais possède un certain attrait pour l'exotisme.